Share This:

En cette période de fin d'année , les équipes de développement ont bien voulu nous faire un cadeau en nous mettant à disposition la dernière version de BMC Discovery (version 11.1).

La dernière version est BMC Discovery 11.1 patch 1. Seules les versions supérieures à Discovery 10.1 peuvent être directement mises à jour

La dernière version est BMC Discovery 11.1 patch 2 (le 02 Décembre 2016) .

Seules les versions supérieures à Discovery 10.1 peuvent être directement mises à jour

 

Merci à Raphael Chauvel  et aux équipes de Andy McCall pour ces nouveautés.

 

 

Quoi de neuf dans BMC Discovery 11.1 ?

 

Amélioration de 'Start Anywhere Application Modeling'.

 

Au fait, c'est quoi 'Start Anywhere Application Modeling' ? (SAAM)

 

'Start anywhere application modeling' est une approche nouvelle pour modéliser des applications. Elle permet de choisir n'importe qu'elle point d'entrée et de commencer la modélisation depuis ce point. Généralement, pour des applications métiers, la vision de l'application varie en fonction de l'utilisateur. Par exemple, le propriétaire de l'application choisi le système de stockage des données comme point d'entrée dans la modélisation applicative , alors que l'utilisateur de l'application choisira le serveur sur lequel il se connecte pour accéder à l'application. Cette approche permet également de se prémunir des erreurs occasionnées par le fait que certains composants ne sont pas systématiquement connectés au point d'entrée, comme une URL par exemple, lorsqu'elle est associée à un load balancer.

 

Comment modéliser une application avec 'Start anywhere application modeling'

 

Il suffit d'utiliser l'interface de visualisation pour explorer et sélectionner les composants interconnectés et choisir le ou les points d'entrée intéressants dans le contexte. La vue doit alors être sauvegardée comme définition de modèle. Lorsque la vue est suffisamment précise pour représenter l'application, elle peut être publiée pour créer une instance d'application dans BMC Discovery.

 

Les modèles produits avec start anywhere application modeling sont simples a créer et fonctionnent sur la base de ce qui a été déjà découvert de votre réseau, données enregistrées dans le système de données de BMC Discovery. Cela ne signifie pas que le modèle créé soit statique; En fait les mises à jour de votre infrastructure sont automatiquement utilisées pour mettre à jour le modèle de l'application. Ainsi, si , lors de l'analyse de l'application, un nouveau composant de l'application est découvert, il est automatiquement lié aux composants existants.

 

2016-11-25_11-51-53.png

 

Améliorations

 

Start anywhere application modeling a été considérablement amélioré depuis la version initiale , disponible dan BMC Discovery 11.0. Ces nouvelles fonctionnalité sont désormais disponibles :

  • Une nouvelle vue 'Software' avec les vues :
    • Visualise - Software - Connected : qui se concentre sur les logiciels et les communications entre les composants logiciels et montre les détails sur les serveurs et les load-balancers associés.
    • Visualise - Software : qui se concentre sur les communications entre composants logiciels s'exécutant sur des serveurs.
  • Une analyse plus intelligente dans les vues, qui propose l'approche la plus appropriée et sélectionne automatiquement cette vue pour visualiser les données.
  • Il est maintenant possible de définir des règles d'exclusion dans l'interface de visualisation pour les cas suivants:
    • Des instances logicielles, des composants logiciels, des clusters logiciels, des détails de base de données qui peuvent être systématiquement masqués (les antivirus - backup - ou autres par exemple)
    • Toutes les relations vers un noeud spécifique
    • Les relations depuis un noeud déterminé vers un noeud déterminé.
  • Un nouvel outil "Show more nodes" qui permet de visualiser les noeuds qui ne sont pas actuellement visualisés à cause de règles que vous avez défini.
  • Il est possible de 'défaire' (undo) la création de règles d'exclusion
  • Il est possible de définir des règles qui vont empêcher la création d'objets de type 'Candidate SIs'

 

 

REST API

Nous l'attendions tous depuis longtemps, une interface applicative est désormais disponible pour BMC Discovery.

 

La première version de BMC Discovery REST API est donc disponible dans BMC Discovery 11.1. La version de l'API est 1.0

Vous pouvez maintenant automatiser plusieurs tâches de gestion avec l'API REST.

Il est possible d'utiliser l'API REST pour

  • initialiser un scan de découverte
  • Recupérer des données
  • Poster un évènement vers une source d'événement (voir un peu plus loin dans ce billet)
  • Charger un nouveau TKU (Technology Knowledge Update)
  • Gérer des credentials

Il est possible de naviguer dans l'API en utilisant Swagger UI, intégré.

 

Swagger UI
Récupérer des données avec BMC Discovery REST API.
2016-11-25_12-04-31.png2016-11-25_12-05-08.png

 

 

Event driven model updates

Comment intégrer rapidement les modifications de configuration de l'infrastructure

 

Il est maintenant possible de définir des sources génériques pour des évènements. Il s'agit en fait de 'Collecteurs' pour des évènements définis. Lorsqu'une source est configurée, il est possible d'utiliser l'API REST (voir plus haut dans ce billet) pour poster un évènement sur cette source. Lorsqu'un évènement est reçu, il est généralement utilisé pour déclencher un 'pattern' afin d'exécuter une tâche spécifique

 

Collection d'évènements pour VMware

Nous avons inclus dans cette version une collection d'évènement dédiés à VMware. Il s'agit d'une collection pour des évènements VMware pour interroger automatiquement les serveurs vCenter découverts pour des évènements. Lorsqu'un évènement , comme le déplacement ou le changement de nom d'une VM est reçu, il déclenche un 'pattern' (TKU) pour effectuer une découverte des machines affectées et mettre à jour automatiquement les modèles d'application.

2016-11-25_12-20-24.png.

 

Intégration avec Remedy SSO

 

BMC Discovery est maintenant intégré avec Remedy Single Sign-On (Remedy SSO) pour l'authentification des utilisateurs.

la version minimale supportée de Remedy SSO est 9.1.01

 

Intégration avec CyberArk Enterprise Password Vault

 

L'intégration avec CyberArk Enterprise Password Vault (CyberArk Vault) vous permet d'enregistrer les credentials nécessaires à l'analyse des cibles dans un coffre fort CyberArk.

Il s'agit d'un moyen facile, qui peut être utilisé pour prendre en charge la politique de mot de passe de votre société. L'intégration nécessite la version 9.6 , ou suivantes , de CyberArk Application Identity Manager.

 

Amélioration de la synchronisation avec CMDB

 

Les performances de la synchronisation avec CMDB ont été grandement améliorées. BMC Discovery exploite maintenant les capacités multi-processeurs de manière plus efficace pour exécuter plusieurs tâches concurrentes en parallèle. Il est possible de paramétrer le nombre de tâches parallèles utilisées pour maximiser le débit et réduire le temps de synchronisation.

 

Les méthodes de re-synchronisation ont également été revues.

 

Si une re-synchronisation avec CMDB est interrompu pour une raison particulière, il est possible de reprendre la synchronisation à l'endroit ou elle a été interrompue.

 

Vos réactions ?

 

N'hésitez pas à commenter ce billet en mentionnant les points que vous allez utiliser pour améliorer l'utilisation de votre solution Discovery

 

A bientôt pour un autre billet sur les nouveautés de nos solutions (et il y a encore beaucoup de choses à échanger sur ces sujets...) .

 

Thierry